Simon Castaldi victime d'une coûteuse mésaventure : il s'emporte et multiplie les insultes

·1 min de lecture

Simon Castaldi aurait certainement préféré s'exprimer pour une toute autre raison. Mais le début de semaine a bien mal commencé pour le candidat de télé-réalité de 21 ans. En effet, de retour chez lui en région parisienne après avoir tourné la nouvelle saison des Apprentis aventuriers avec sa chérie Adixia, Simon a eu la mauvaise surprise de retrouver sa voiture vandalisée.

En story Instagram dans la journée de lundi 18 avril 2022, il a fait part de son désarroi sans aucune retenue. "Les gros fils de p*** qui ont rayé ma caisse à la garde de Nogent-sur-Marne vous êtes des grosses merdes", a-t-il lâché. Et de poursuivre en dévoilant les dégâts flagrants sur son véhicule (voir notre diaporama) : "Je suis choqué, je suis comme un ouf... C'est des coups de clefs, ce fils de p*** est remonté comme ça, cette grosse merde".

Au lendemain, Simon Castaldi était toujours aussi dépité. "Je ne m'en remets pas. Le pire c'est qu'hier en plus, j'ai vu deux mecs, je suis sûre que c'est eux parce que je me suis garé, ils m'ont guetté, je pense qu'ils m'ont reconnu ou je ne sais pas... J'y ai pensé, je me suis demandé si je ne devais pas bouger et puis après je me suis dit que ce n'était pas grave, on était en pleine journée. C'est quand même ma ville, j'ai grandi ici, je sais que ce n'est pas le ghetto non plus. Et quand je suis revenu de chez mon pote, j'ai vu ça...", a-t-il...

Lire la suite


À lire aussi

L'amour est dans le pré : Florian et Lola victimes d'une mésaventure, le drame évité de justesse
Marine Lorphelin, son voyage en train perturbé par une crise et des insultes : sa grosse mésaventure
Nour et Kaoutar (Pékin Express 2021) victimes de racisme : "On nous insultait, on nous bousculait" (EXCLU)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles