Des silos à grains du port de Beyrouth s'effondrent à la suite d'un incendie

Des silos à grains endommagés au port de la capitale libanaise se sont effondrés ce dimanche 31 juillet à la suite d'un incendie, à quatre jours du deuxième anniversaire de l'explosion dévastatrice dans ce port.

Les deux tours se sont effondrées dans un énorme fracas, noyant le port de Beyrouth dans un nuage de poussière. Des hélicoptères de l'armée ont aussitôt survolé le secteur pour larguer de l'eau et tenter d'éteindre complètement le feu dans la structure. Ce dimanche soir, le ministre des Transports publics, Ali Hamiyé, indiquait que deux autres silos menaçaient de s'écrouler.

Les autorités libanaises avaient prévenu la semaine dernière qu'une partie des silos pourrait s'effondrer alors que la partie nord des installations commençait à s'incliner. Vendredi, l’armée a évacué les habitants situés dans le périmètre du port. Malgré l’absence de l’effet de surprise, le nuage de poussière qui s’est dégagé a réveillé les mauvais souvenirs du 4 août 2020, même si la progression du nuage de poussière a été contenu par l’eau de mer. La plupart des habitants dans un rayon de 500 ont suivi les consignes. Ils ont fermé les fenêtres, porté le masque et évité de sortir.

Un incendie couvait dans les silos depuis plusieurs semaines. Selon les autorités, la chaleur estivale a enflammé les céréales en fermentation ayant pourri à l'intérieur depuis l'explosion survenue le 4 août 2020, qui avait fait plus de 200 morts et 6 500 blessés, et ravagés des quartiers entiers de la capitale libanaise.

(Et avec agences)


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles