Signature d'un accord de sortie de crise en Guyane

Un accord a été signé vendredi pour mettre un terme à la crise en Guyane, paralysée par un vaste mouvement social depuis près d'un mois, annonce la ministre des Outre-Mer Ericka Bareigts (au centre) dans un communiqué. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Un accord a été signé vendredi pour mettre un terme à la crise en Guyane, paralysée par un vaste mouvement social depuis près d'un mois, annonce la ministre des Outre-Mer Ericka Bareigts dans un communiqué.

L'accord a été signé entre l'Etat, le collectif "Pou Lagwiyann dékolé", les sociprofessionnels et les élus.

Il englobe un plan d'urgence immédiat de 1,1 milliard d'euros présenté au début du mois et qui prévoit notamment des mesures en faveur de la sécurité, de l'éducation, de la santé, ainsi que de l'aide aux entreprises.

L'accord acte également la demande de mesures supplémentaires du collectif et des élus à hauteur de 2,1 milliards d'euros.

"L'Etat s'engage à travers l'Accord de Guyane à ce qu'elles fassent l'objet d'un examen prioritaire pour mettre en oeuvre un plan additionnel", déclare la ministre dans son communiqué.

Les désaccords entre le collectif et les autorités s'étaient cristallisés sur la mobilisation de fonds supplémentaires, le Premier ministre Bernard Cazeneuve ayant notamment qualifié d'"irréaliste" le montant de l'aide réclamée.

"Ericka Bareigts se félicite de l'écoute et de l'engagement de tous les acteurs et exprime sa confiance à construire, ensemble, l'avenir de la Guyane", conclut-elle.

(Jean-Stéphane Brosse)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages