Signature d'un accord pour rémunérer la presse française : les négociations avec Google au point mort

·1 min de lecture

Après des mois de négociations mouvementées entre l'Alliance de la presse d'information générale et Google, un accord avait été signé ouvrant la voie à la rémunération de la presse hexagonale par le géant de l'Internet au titre du "droit voisin" le 21 janvier. Mais ces dernières semaines, les négociations sont au point mort.

Il ne fallait pas crier victoire trop vite. Ce 21 janvier, après des mois de négociations mouvementées, Google et l’Alliance de la presse d’information générale (APIG, qui représente les quotidiens nationaux, dont Le Monde, et la presse régionale, quotidienne et hebdomadaire), ont annoncé la signature d'un accord ouvrant la voie à la rémunération de la presse quotidienne au titre du "droit voisin". Ce nouveau droit, similaire au droit d'auteur, créé en 2019 à l'occasion d'une directive européenne, doit permettre à une presse souvent exsangue depuis l'arrivée de l'Internet de percevoir de l'argent pour les contenus postés en ligne. Or, selon les informations de Marianne, cette nouvelle phase de négociations entre Google et les éditeurs de presse français est au point mort depuis déjà plusieurs semaines.Les choses avaient pourtant bien commencé. Fin janvier, Google et l'Apig se félicitaient d'un accord devant servir de cadre à des discussions futures, "aboutissement de nombreux mois de négociations dans le cadre fixé par l'Autorité de la concurrence". Les montants discutés, selon des documents repris par Reuters quelques semaines plus tard,...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

Marseille : malgré la loi, deux candidates LR proposent des "procurations simplifiées" sans signature

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80