Publicité

Signalé pour agression sexuelle, le patron du Centquatre-Paris suspendu

José-Manuel Gonçalvès ne va pas se représenter de sitôt au Centquatre-Paris. Directeur de l’espace qui couvre des salles de spectacles et des espaces libres pour les pratiques artistiques, il est suspendu de ses fonctions le temps d’une enquête administrative. Cette décision intervient après les révélations de Télérama. Vendredi, le site a divulgué le signalement de José-Manuel Gonçalvès « pour agression à caractère sexiste et sexuel », conduisant la Mairie de Paris à le « suspendre de ses fonctions à titre conservatoire ». Informé par sa présidente Carine Rolland, le Centquatre a confirmé les informations dévoilées dans un communiqué, samedi.

À lire aussi L’acteur Vin Diesel visé par une plainte pour agression sexuelle

L’enquête administrative a été confiée à l’inspection générale de la Ville de Paris et « concerne les procédures relatives aux violences à caractère sexuel et sexiste ». Dans le communiqué transmis par le Centquatre-Paris, un éventuel dépôt de plainte ou les détails précis n’ont pas été abordés. Le directeur fait « l’objet d’une mesure de suspension administrative, à titre conservatoire, d’une durée maximale de quatre mois ».

« La Ville de Paris rappelle son attachement à la présomption d’innocence »

En 2022, José-Manuel Gonçalvès avait été reconduit pour un mandat de trois ans. Face au signalement dont il fait l’objet, un conseil d’administration extraordinaire a été réuni par la présidente Carine Rolland. Dans le communiqué, la « Ville de Paris...


Lire la suite sur LeJDD