Sierra Leone: des morts lors d'une émeute contre le déplacement d'une centrale thermique

·1 min de lecture

Au moins cinq personnes ont été tuées par balles et douze autres blessées samedi 18 juillet à Makeni, dans le centre de la Sierra Leone, quand la police a ouvert le feu sur des émeutiers qui s'opposaient aux opérations de déménagement d'une centrale électrique.

Sur les vidéos postées par des habitants sur les réseaux sociaux, on voit des émeutiers refluer en courant sur une grande avenue mouillée par la pluie. Des coups de feu claquent sporadiquement et des groupes de jeunes transportent des blessés ensanglantés loin des tirs.

Tout a commencé tôt dans la matinée samedi 18 juillet, affirment des témoins. L'opération de démantèlement de la centrale thermique de Makeni, dans le centre de la Sierra Leone, devait commencer, mais des jeunes de la ville se sont opposés aux travaux. Des émeutiers ont ensuite saccagé des bâtiments alentour, dont le siège du parti du président Julius Maada Bio, le SLPP (Parti du peuple du Sierra Leone). Les forces de sécurité ont alors dispersé la foule avec des grenades de gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles. Un couvre-feu a été instauré samedi soir.

Le ministre de l'Information a aussitôt publié un communiqué pour justifier l'opération de déménagement. Selon lui, les 1,65 megawatts de l'unité de Makeni ne servent que d'appoint à la centrale hydroélectrique de Bumbuna, laquelle fournit 100% de l'électricité de la ville. La centrale déménagée devait être installée provisoirement près de l'aéroport international de Freetown, la capitale, où les vols doivent reprendre mercredi 22 juillet.