Sidaction : Line Renaud raconte pourquoi elle a voulu s'engager dans la lutte contre le sida…

·1 min de lecture

"Merci Line !", voilà le titre et le fil conducteur de l'émission du Sidaction diffusée ce samedi 27 mars sur France 2. En effet, cette année 2021 marque la 35ème année de lutte contre le sida de Line Renaud. Plus de trois décennies que les téléspectateurs re-découvriront dans ce divertissement, le tout entrecoupé de surprises, avec en maîtres de cérémonie Muriel Robin et Olivier Minne. À l'occasion de cette soirée spéciale, Line Renaud s'est confiée à Télé-Loisirs, et est notamment revenue sur les débuts de sa lutte contre le Sida, dans les années 80…

Alors qu'elle était aux États-Unis, Line Renaud a assisté à un gala organisé par Elizabeth Taylor pour récolter des dons pour la lutte contre le sida. "Des amis à moi en étaient morts" nous a-t-elle confié, extrêmement émue. "J’allais visiter les malades dans les hôpitaux, il y avait tant de morts… Un ami s’est même suicidé après être devenu aveugle. C’était ça, à l’époque ! Les débuts, c’était tellement difficile…" De retour en France, Line Renaud a été la première à évoquer cette maladie. "On m’a interrogée sur le gala d'Elizabeth Taylor et j’ai conclu en disant : "Il faudrait que quelqu’un prenne ça en main en France". Je ne pensais pas à moi du tout ! Mais des artistes ont commencé à m’appeler, comme Michel Leeb, Nana Mouskouri, Raymond Devos, Dalida, pour me dire de me lancer… Donc, je l’ai fait."

Line Renaud saisit l'occasion pour rappeler qu'aujourd'hui encore, la maladie est on ne peut plus présente : "La lutte est aujourd'hui (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Je dormais à côté de ma cousine quand mon père la violait" : Audrey Pulvar revient sur les accusations de pédophilie visant son père
Eurovision 2021 : le couperet est tombé, la Biélorussie est disqualifiée !
Marc Lavoine : pourquoi il refuse catégoriquement de faire de la chirurgie esthétique (VIDEO)
Denis Brogniart très ému par sa rencontre avec le père de Teheiura, il se confie sur leurs échanges
Tahar Rahim : menottes aux pieds et aux mains, simulation de noyade… Ce qu'il a enduré sur le tournage de Désigné coupable