Le Sidaction craint une hausse des contaminations au VIH liée à la pandémie de Covid-19

Atelier des modules, Pierre-Louis Caron
·1 min de lecture

Les associations de lutte contre le sida s'inquiètent. D'après le Sidaction, la pandémie de Covid-19 et les restrictions sanitaires ont considérablement perturbé les campagnes de dépistage du VIH. L'association estime ainsi qu'il y a eu, depuis mars 2020, 650 000 dépistages de moins en France par rapport à l'année précédente. Alors que 1,7 million de contaminations au VIH ont été enregistrées en 2019, "le programme Onusida projette en moyenne 100 000 infections supplémentaires, chaque année entre 2020 et 2022", alerte Sandrine Fournier, directrice du pôle financements recherche et associations au sein du Sidaction. Et d'après François Barré-Sinoussi, le sida pourrait causer 150 000 décès supplémentaires durant la pandémie.

Des tests très accessibles

Face à la crise sanitaire, la lutte contre le sida a changé de forme. "Les associations ont fait un travail remarquable, se félicite Sandrine Fournier, elles sont allées jusqu'à apporter des paniers repas directement chez les gens, remplir des attestations, distribuer des kits d'hygiène..." La responsable du Sidaction insiste : les centres de dépistage sont restés ouverts durant toute la crise sanitaire, proposant souvent des tests "dont le résultat est connu en quinze minutes".

"C'est très simple aujourd'hui, il y a toutes sortes de méthodes et de lieux pour se faire dépister en France. Vous pouvez vous rendre dans un laboratoire d'analyses, un Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) voire même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi