Sida – Afrique du Sud : ce nouveau traitement qui pourrait changer la donne

Par Le Point Afrique

Une femme fait la queue dans une pharmacie lors du lancement en 2013 d'un médicament à dose unique anti-sida à Ga-Rankuwa, au nord de Johannesburg. 

En première ligne dans la lutte contre le VIH, l'Afrique du Sud lance sur le marché un nouveau traitement de pointe composé d'un comprimé trois en un jugé plus efficace. Explications.


L'Afrique du Sud, pays le plus affecté dans le monde par le VIH-sida, est sur le point de mettre sur le marché un nouveau traitement présenté comme plus efficace que ceux actuellement proposés. Ce traitement, le TLD, qui a été lancé le 1er décembre à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, est considéré par les autorités sud-africaines « comme la manière la plus rapide de réduire la charge virale ». Il faut savoir que l'Afrique du Sud compte 7,7 millions de personnes vivant avec le VIH, dont 4,8 millions reçoivent un traitement aux antirétroviraux. Le taux de prévalence le plus élevé se retrouve chez les adultes âgés de 15 à 49 ans. 10 % des décès du sida et 15 % des nouvelles infections au VIH dans le monde ont lieu dans ce pays, selon Unitaid.

Lire aussi Sida : l'Afrique du Sud en première ligne avec un vaccin expérimental

De quel traitement s'agit-il ?

Il a été présenté mercredi par le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize, dans le Kwazulu-Natal, la province d'Afrique du Sud la plus touchée par le VIH. Le TLD regroupe en un seul comprimé trois antirétroviraux, le ténofovir disoproxil, la lamivudine et le dolutégravir. « C'est un traitement hautement efficace » permettant « une suppression du virus bien plus rapide » que d'autres et il provoque « moins d'effets secondaires », a déclaré à l'AFP Robert Matiru, directeur des opérations d'Unitaid.

Décrite par le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize, comme « le moyen le plus rapide de réduire la charge virale en VIH », l'association à doses fixes a moins d'effets secondaires et est plus facile à prendre que les autres formulations. Le dolutégravir, l'un des principaux ingrédients, est déjà le médicament de choix dans les pays à revenu (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Sida : l'Afrique du Sud retrouve lentement espoir
Sida : l'Afrique du Sud en première ligne avec un vaccin expérimental
Nigeria : l'armée libère des centaines de membres présumés de Boko Haram
Algérie : les manifestants pro-élection se mobilisent aussi
Recevez la newsletter Le Point.fr