Sidérant ! Des journalistes de France 2 frappés et pourchassés dans les rues de Marseille

·1 min de lecture

Des témoins n'ont pas échappé à la scène. De passage à Marseille afin de couvrir une manifestation anti-pass sanitaire qui a eu lieu ce samedi 24 juillet, en présence de plus de 4 000 personnes selon la police, deux journalistes de France 2 auraient été insultés, bousculés et même chassés par plusieurs manifestants. La première, qui a souhaité garder son anonymat, se trouvait en tête de cortège avec son collègue reporter d'images lorsqu'il a été pris à partie par quelques individus. Lorsque ceux-ci lui ont demandé si elle travaillait pour BFMTV, son JRI a répondu illico. "Non c'est France 2", a-t-il lancé d'après BFMTV. "C'est à partir de ce moment-là que cela a dégénéré", s'est rappelée sa consœur.

Les manifestants seraient passés à l'acte, ne se limitant pas qu'à de simples insultes. "Ils nous ont insultés en nous disant 'cassez-vous', ont donné des coups de pied au JRI pour essayer de le faire tomber", raconte la première journaliste. "J'ai pris aussi un coup au genou mais je ne m'en suis rendue compte que plus tard tant j'étais focalisée sur mon JRI qui se trouvait devant moi par peur qu'il lui arrive quelque chose." Quid des forces de l'ordre, généralement présentes lors de telles manifestations ? Le reporter Taha Bouhafs, qui a relayé une vidéo des faits sur son compte Twitter, assure que "la police à proximité" n'a pas agi. Les journalistes seraient sortis indemne de cette agression grâce à leurs gardes du corps qui les (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort tragique d'une adolescente de 14 ans au “Monde de l'illusion“
Xavier Dupont de Ligonnès : "Moi, je sais qu'il est coupable…" Les confidences choc de son meilleur ami
Delphine Jubillar : cette amie qui n'a aucun doute sur la culpabilité de son mari et l'accuse
Euromillions : il se découvre millionnaire par hasard plusieurs mois après avoir gagné
La pire ouverture de bal de l'histoire ! La jeune mariée finit à l'hôpital

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles