Sicile : des fonctionnaires suspectés de falsifier les chiffres du Covid

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Plusieurs fonctionnaires siciliens sont suspectés d'avoir falsifié les chiffres du Covid-19 (illustration).

Plusieurs fonctionnaires siciliens ont été interpellés pour avoir minimisé les chiffres du Covid-19 dans la région, rapporte « Courrier international ».

Trafiquer les chiffres pour éviter à la région d'être confinée. C'est ce qui est reproché à plusieurs fonctionnaires siciliens. Trois personnes, dont la directrice générale du département régional pour les activités sanitaires, ont déjà été interpellées, rapporte Courrier international. En Italie, des mesures sanitaires plus ou moins strictes s'appliquent à une région, selon que celle-ci est classée en zone blanche, jaune, orange ou rouge. Ce niveau d'alerte est établi en fonction des données remontées par les autorités locales. L'ensemble de l'Italie se trouve pour l'heure en alerte rouge, sauf la Sicile.

Et pour cause : « Les données relatives à la tendance de l'infection à Covid que la région de Sicile envoyait à l'Institut supérieur de santé ont été modifiées, diminuant le nombre de positifs et augmentant le nombre de prélèvements, conditionnant ainsi les mesures qui seraient prises depuis Rome pour contenir la propagation du Sras-CoV-2 », a affirmé le procureur de Trapani, précisant que« cela se serait produit au moins 40 fois de novembre au 19 mars dernier ».

Des chiffres étalés sur plusieurs jours

Selon des écoutes téléphoniques révélées par Il fatto quotidiano, les fonctionnaires incriminés auraient notamment « étalé » le nombre de cas ou de morts du Covid-19 sur plusieurs jours. Le nombre de tests réalisés aurait aussi été gonflé. « Je souhaite réaffirmer qu'en Sicile l'épidémie a toujours été suivie avec soin. "Nous n'avions pas besoin de cacher [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :