Sibeth Ndiaye stoïque : “Je sais que j’ai une cible accrochée au cou”

Elle fait partie de ceux qui se sont retrouvés en première ligne pour gérer cette crise sanitaire. En tant que porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye a eu la lourde tâche de gérer les décisions changeantes et les volte-faces du gouvernement en place. Se faire écho du président de la République et de ses ministres n'a pas toujours été une mince affaire pour la principale intéressée : "Je sais que j'ai une cible accrochée au cou, c'est la fonction qui veut ça", a reconnu Sibeth Ndiaye lors d'un récent entretien accordé au Figaro.

Ancienne socialiste, devenue militante de la première heure du mouvement macroniste, celle qui est aujourd'hui porte-parole du gouvernement sait qu'elle est devenue une cible facile, voire idéale, pour ses adversaires. Si elle a bien souvent été malmenée, Sibeth Ndiaye a cependant toujours refusé de "cogner" : "Je ne sais pas ciseler la phrase qui tue, je préfère expliquer", a-t-elle affirmé à nos confrères.

Dans un contexte inédit et particulièrement agité, elle a dû encaisser les coups, peut-être plus qu'en temps normal, suite à ses prises de paroles polémiques. "C'est un rôle ingrat, multiplié au carré quand on se retrouve embarqué dans une pandémie où les comités scientifiques ne sont d'accord sur rien et où Raoult polémique avec François Barré-Sinoussi", a estimé Ismaël Emelien, l'un des proches de Sibeth Ndiaye et ex-conseiller spécial au palais de l’Élysée.

"Elle incarne l'inverse de la déconnexion des élites"

En ayant été propulsée au poste de

Retrouvez cet article sur GALA

Bernard Tapie atteint d'un cancer "au dernier degré" : pourquoi il est obligé d'aller en Belgique pour son traitement
Mort de Guy Bedos : ses touchantes confidences sur la fin de vie
VIDEO - Maureen (N'oubliez pas les paroles) révèle ce qu'elle va faire de ses gains
Christophe Castaner : Gérard Collomb répond sèchement à ses critiques
Roselyne Bachelot réhabilitée : "Cela l'a vraiment émue qu'on lui demande pardon"