Sibeth Ndiaye écarte (avec mauvaise foi) un référendum pour la réforme des retraites

Sibeth Ndiaye répondant aux questions des internautes (Photo: Capture Twitter)

POLITIQUE - Avec ce raisonnement, on pourrait invalider les résultats de plusieurs consultations passées... En répondant directement aux internautes sur la réforme des retraites mercredi 19 février, Sibeth Ndiaye s’est exprimée sur la question du référendum, réclamé par plusieurs responsables politiques opposés au projet.

Dans cette courte vidéo, la porte-parole du gouvernement justifie d’abord l’opposition de l’exécutif à cette option par un argument purement politique: ″C’est un projet de loi qui a fait l’objet depuis deux ans de beaucoup de concertations”, souligne-t-elle, en citant les longues discussions entre le gouvernement et les organisations patronales et syndicales.

Sibeth Ndiaye explique ensuite que c’est désormais aux parlementaires de travailler le projet, comme le veut la démocratie représentative. Si cet argument peut s’entendre, la deuxième raison évoquée par la ministre a de quoi faire bondir plus d’un juriste. “C’est un projet de loi qui compte 65 articles. Faire un référendum sur un projet de loi d’une telle complexité, ça reviendrait en fait à faire 65 référendums”, assure-t-elle. 

Un argument de mauvaise foi qui ne tient pas du tout au regard de l’histoire. Le 28 septembre 1958, les Français approuvent largement (à 82,6%) par référendum la Constitution de la Vème République, régime encore en vigueur aujourd’hui et au sein duquel Sibeth Ndiaye s’exprime en qualité de ministre. Nombre d’articles dans la Constitution? 104.

Le 20 septembre avril 1992, les Français approuvent par référendum la “Ratification du traité de Maastricht sur l’Union européenne”. Un très long texte de plus de 100 pages autrement plus complexe que celui de la réforme des retraites. Pas grand chose à côté du dernier sujet sur lequel les Français ont été appelés à trancher par référendum en mai: la Constitution européenne et son pavé de 474 pages pour la version française. 

À voir également sur Le HuffPost: Pour la réforme des retraites, le gouvernement n’exclut pas d’utiliser le 49.3

LIRE AUSSI:

Retraites: débats tendus à l'Assemblée, Ferrand ciblé par la gauche

Retraites: les opposants tentent de maintenir la flamme

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.