Sibeth Ndiaye « plus à l’aise dans ses baskets » : ces refus qui désarçonnent l’entourage d’Emmanuel Macron

·1 min de lecture

En juillet dernier, Sibeth Ndiaye quittait son poste de porte-parole du gouvernement. Un départ inattendu que la compagne de Patrice Roques justifiait alors par des "raisons personnelles". Mais en septembre dernier, à la surprise générale, Sibeth Ndiaye faisait son grand retour au sein du groupe LREM en prenant la tête du pôle idées. Depuis pourtant, l'ancienne porte-parole donne du fil à retordre aux marcheurs, informe L'Opinion ce mardi 22 décembre.

L'ancienne complice d'Emmanuel Macron, autrefois très active sur les réseaux, refuse ainsi d'accéder aux demandes de l'entourage du président qui souhaite qu'elle "communique sur Twitter une réalisation du mouvement". Alors qu'elle multipliait il y a encore quelques mois les interviews, Sibeth Ndiaye a également décliné l'invitation de nos confrères qui cherchaient à en savoir davantage sur son nouveau rôle au sein du parti.

Une attitude qui s'explique notamment par la relation complexe qu'entretiendrait Sibeth Ndiaye et Emmanuel Macron, mais pas seulement. "Son travail de porte-parole était extrêmement contraint. Chaque virgule était pesée. Elle est aujourd'hui plus à l'aise dans ses baskets", estime le député Roland Lescure. Un avis que semble partager un responsable de la majorité. "Avec Emmanuel Macron, ils ont été très proches. Elle passe aujourd'hui à autre chose au moment où tout le monde se demande comment peser au mieux dans une future campagne présidentielle". Et de conclure : "Elle n'est pas dans cette quête-là".

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron atteint d'un "Covid carabiné" : un lit d'hôpital l'attend... "au cas où"
"Extraordinairement équilibrés" : Ségolène Royal "fière" de ses 4 enfants
Emmanuel Macron comparé à Louis XVI par la presse étrangère !
Donald et Melania Trump à Mar-a-Lago pour les fêtes : les enfants du président encore blacklistés par la First lady ?
Coralie Dubost sans enfant à 37 ans : "Ce n'est pas un choix"