Sibérie : plongée enchantée dans les eaux du lac Baïkal

C’est une immensité de neige et de glace qui recouvre le lac Baïkal. La mer de Sibérie est en février un désert gelé. Mais, en-dessous, des plongeurs viennent se mesurer à la glace, met en lumière France 2, vendredi 12 février. Il s’agit d’un véritable défi contre le froid dans un écosystème absolument unique. En effet, 1 500 espèces animales s’y côtoient, ainsi que des centaines de végétaux. Une dizaine d’habitants de la région - des plongeurs - découpent une ouverture dans 50 centimètres de glace, à la tronçonneuse et au pic à glace. Un air à -14 degrés "On le fait là où elle n’est pas épaisse donc c’est moins difficile. Quand elle atteint un mètre d’épaisseur, c’est plus compliqué", explique Andrei Dmitrievtich, directeur du centre de plongée SVAL. Au bout de 20 minutes, l’eau commence à jaillir, elle est à deux degrés ; c’est plus que l’air qui est à -14 degrés ce jour-là. L’un des hommes présents effectue la première plongée de sa vie. Pour résister au froid, il possède une combinaison étanche. Après s’être concentré plusieurs minutes, il parvient à se faufiler sous le couvercle de glace. Tout au long de son voyage dans la mer, il tient fermement une corde, au cas où il ait besoin d’être aidé par ses collègues.