En Sibérie, le parc naturel où les décharges sauvages se multiplient

·2 min de lecture

Une vidéo filmée le 6 juin 2021 montre une immense décharge sauvage au pied des montagnes dans le parc national de la Tounka, en Sibérie. Des associations locales alertent sur la question de la gestion des déchets dans le parc naturel depuis plusieurs mois.

Au pied des sommets enneigés des monts Saïan, près de la frontière entre la Russie et la Mongolie, des bouteilles en plastique, gravats et morceaux de tôle s’amoncellent. Une vidéo publiée sur le compte Instagram d’une entreprise immobilière basée dans une région voisine, et reprise par plusieurs médias locaux, rend compte du triste contraste, le 6 juin :

La vidéo a fait plus de 2 500 vues sur Instagram.

La vidéo a été filmée par Anastasia Kulawskaya, qui vit avec sa famille à Irkoutsk, à 140 kilomètres du parc naturel. "Ce que nous avons vu hier nous a choqués," écrit-elle dans la légende de la publication. "Quel exemple allons-nous montrer aux générations futures ? (…) Nous détruisons de nos propres mains des choses merveilleuses qui sont nées bien avant nous !" Dans la vidéo, on l’entend préciser que tout cela se trouve devant un panneau "dépôt d’ordures interdit".

Contactée, Anastasia Kulawskaya raconte comment elle a trouvé cette décharge illégale alors qu’elle était en vacances dans la région :

J’étais simplement en balade lorsque je suis tombée dessus par hasard. J’ai décidé de publier la vidéo sur les réseaux sociaux pour rendre cette situation publique, en espérant que cela permettra de résoudre le problème.

En avril 2021, une association écologiste locale, Le futur de la Terre dépend de toi, avait déjà alerté sur cette décharge sauvage. L’activiste Tatiana Nikiforova avait souligné auprès du journal Gazeta-n1, qu’une grande partie des ordures était en fait des déchets industriels recyclables, encourageant les habitants à trier leurs déchets.

Le gouverneur de la République de Bouriatie, où se trouve le parc national, s’est rendu sur les lieux le 25 mai. Il a jugé “honteux” le dépôt d’ordures, et annoncé que des fonds seraient dédiés à la mise en place d’un centre de tri.

Le parc national de la Tounka est le théâtre de décharges sauvages depuis plusieurs années. La construction de décharges officielles est interdite sur le territoire du parc naturel, et le transport des déchets vers d’autres régions est coûteux. En mai 2020, une décharge sauvage dans le parc avait atteint une surface de 14 hectares.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles