Et si nos tomates retrouvaient du goût?

Vanessa Krstic

Mais c'est quoi le problème ? Car, il faut bien l'admettre, les tomates ont perdu leurs arômes d’antan. En cause, plusieurs facteurs, à commencer par leur sélection. Comme l’explique Mathilde Causse, directrice de recherche en génétique et amélioration des fruits et légumes de l’Inra : « Dans les années 80, les chercheurs ont créé des variétés beaucoup plus résistantes, sélectionnant certains gènes au détriment de ceux qui apportaient de la saveur. Cela a fait le bonheur des distributeurs – les fruits se conservaient plus longtemps –, mais pas des consommateurs qui ont commencé à se plaindre. » De nouvelles tomates, comme les grappes et les cerises, ont alors été mises sur le marché.

Ces fruits de petits calibres sont plus aromatiques (car moins concentrés en eau que les autres), à condition cependant d’être produits et récoltés dans des conditions optimales. La tomate reste un fruit d’été, rappelle Mathilde Causse: « Celle cultivée en hiver dans une serre sera toujours moins gustative que celle qui pousse en pleine lumière et à la chaleur. » Idem si elle a été récoltée avant maturité, ou si elle a voyagé longtemps en camion réfrigéré. Car l’ennemi numéro un de la tomate, c’est le froid ! Il ralentit son mûrissement et, de fait, la production de ses arômes. La solution ? Des chercheurs américains y travaillent. Ils ont identifié plusieurs gènes qui pourraient bien redonner ses saveurs à la tomate en créant des variétés aussi succulentes que résistantes. « Ce n’est pas de la manipulation génétique, mais de la sélection », tempère Mathilde Causse. Mais, ce n'est pas pour tout de suite. Alors, en attendant, c’est au consommateur d’apprendre à choisir les bons fruits. Les uns patienteront jusqu'à l'été prochain, les autres peuvent toujours se fournir auprès de producteurs locaux, évitant ainsi le fameux transport en camion. Sans oublier la règle d'or : une fois achetées, pas question de les mettre au réfrigérateur !

* Enquête, 2016, Association nationale de défense des (...) Lire la suite sur Femmeactuelle.fr
Et si c’était la fin des tomates sans goût ?
Et si j’organisais un atelier du goût à la maison ?
Et quelques gouttes de sauce soja
Et si vous partiez en vacances entre célibataires
Des charlottes pour tous les goûts !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages