Des siècles d'histoire s'évaporent : pourra-t-on sauver les archives du climat ?

La situation des glaciers était à l'ordre du jour du sommet du One Planet - Polar Summit, à Paris, s'étant déroulé du 8 au 10 novembre. Scientifiques, ONG et leaders mondiaux ont débattu de la situation aux pôles. Or, le constat a été sans le moindre appel selon les informations de France Info : la calotte glaciaire se retrouve dans un état critique. Ce phénomène de la fonte n'est pas nouveau et peut même apparaître comme naturel. En revanche, son accélération depuis plusieurs dizaines d'années suscite l'inquiétude.

Chiffres à l’appui : dans les Alpes, 80% des glaciers pourraient avoir disparu d'ici 2050. Conséquence, les équipes scientifiques s'activent désormais pour sauver ce qui peut encore l'être. Un défi les intéresse tout particulièrement : sauver les archives du climat.

Sous ce terme assez obscur se cachent les carottes de glace sauvées par l'association Ice Memory. Conservés dans des frigos à très petites températures, ces morceaux permettent de garder en mémoire des informations sur l'eau et le climat. Elles pourraient permettre aux futures générations d'appréhender au mieux la gestion du climat, en s'inspirant du passé.

Membre de l'Institut de recherche pour le développement, Patrick Ginot explique ce choix de conserver la glace : "La carotte de glace a l'avantage de piéger des bulles d'air qui sont une archive directe de la composition en gaz à effet de serre de l'atmosphère. Donc on a cette information sur le climat, mais aussi sur la composition de l'atmosphère. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À cause de l'Homme, les tempêtes de sable augmentent, alerte l'ONU
Pourquoi le poids des voitures électriques doit absolument diminuer
Vos aliments préférés pourraient devenir des produits de luxe sans les pollinisateurs
Un volcan menace d'entrer en éruption en Islande : quels sont les dangers ?
Climat : le seuil limite de 1,5° C pourrait être dépassé bien plus tôt que prévu