Publicité

« Ceux qui ne vivent que debout » : Emmanuel Macron rend hommage à l'amiral Philippe de Gaulle

Une semaine tout juste après sa mort, Philippe de Gaulle était honoré aux Invalides ce mercredi 20 mars. L’amiral, ancien inspecteur général des forces navales françaises, et surtout fils du général de Gaulle, est décédé à l’âge de 102 ans « à l’Institution nationale des Invalides, dont il était pensionnaire depuis deux ans », avait indiqué son fils, Yves de Gaulle. La cérémonie dans la cour des Invalides a débuté ce mercredi matin peu après 11 h 30 lorsque Emmanuel Macron et sa femme Brigitte sont arrivés. Puis La Marseillaise a résonné avant le passage en revue des troupes par le chef de l’État, rapporte Ouest-France.

A ensuite retenti le sifflet de Boso, symbole des marins lorsqu’ils effectuent leurs manœuvres. Puis, vers 11 h 40, le cercueil de l’amiral est entré dans la cour sur l’air d’« Ar Mor Divent », interprété par le bagad de Lann-Bihoué. Au cours de son éloge funèbre, Emmanuel Macron a souligné qu’il était compliqué d’être « de Gaulle après de Gaulle ». En saluant sa mémoire, celle de quelqu’un qui « fit la grandeur de son métier », le président français a rendu hommage à un homme qui « aura traversé le siècle passé à l’ombre d’un grand homme. Il y aura tracé son propre sillon ». Avant de poursuivre : « Comme il est dur pourtant d’être de Gaulle après de Gaulle, d’en avoir l’allure, la voix, les gestes et de ne pas être lui. »

À lire aussi Philippe de Saint Robert : hommage à Philippe de Gaulle

« Il est des chênes que rien n'abat »

Emmanuel Macron a ...


Lire la suite sur LeJDD