Shutdown : Trump quitte subitement une réunion et nargue les démocrates sur Twitter

A.R.
Peu importe si l’administration fédérale doit être partiellement paralysée pendant des mois, Donald Trump assure qu’il ne renoncera pas à son mur à a frontière mexicaine

« Totale perte de temps. J'ai dit bye-bye ! », a tweeté dans la foulée le président des Etats-Unis, pourtant englué dans un bras de fer budgétaire aux conséquences politiques incertaines.


Il s’était dit prêt à un « shutdown » (littéralement « fermeture ») de plus d’un an pour défendre coûte que coûte son projet de mur à la « dangereuse » frontière sud des Etats-Unis. Et peu importe si l’administration fédérale doit être partiellement paralysée pour plus de 21 jours, l’actuel record dû à Bill Clinton en 1995. Ce mercredi, ce risque n’a pas empêché Donald Trump de quitter brusquement une rencontre à la Maison Blanche avec les ténors démocrates.

Englué dans ce bras de fer budgétaire aux conséquences politiques incertaines, « le président s'est levé et est parti », a relaté Chuck Schumer, leader des démocrates au Sénat. « Une nouvelle fois, nous avons assisté à un caprice parce qu'il ne pouvait obtenir ce qu'il voulait », a-t-il jugé.

« Totale perte de temps ! »

Et le président adepte de Twitter de se fendre, quasi-simultanément, d’un message sur le réseau social : « Je viens de quitter une rencontre avec Chuck (Schumer) et Nancy (Pelosi), totale perte de temps (...) J'ai dit bye-bye ! »


Au lendemain d'un discours solennel depuis le Bureau ovale, au cours duquel il a usé d'un ton dramatique pour tenter de rallier coûte que coûte les Américains à son projet sécuritaire phare, Donald Trump a réaffirmé qu'il ne bougerait pas sur ce mur qui fait partie de ses promesses de campagne emblématiques.

Un mur « immoral » pour les démocrates

Les discussions sont donc à ce stade dans l'impasse. Pour rappel, le locataire de la Maison (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Brexit : Theresa May essuie un nouveau camouflet au Parlement
Trump : son ex-directeur de campagne a partagé des sondages avec un Russe
Trump invoque le «déferlement» de criminalité pour défendre son mur anti-migrants
Corse : une pétition pour accueillir les migrants à la dérive
L’ex-star du porno Stormy Daniels a proposé une alternative sexy au discours de Trump