Le shutdown évité de justesse aux Etats-Unis, Joe Biden salue l’accord et espère le vote de l’aide à l’Ukraine

US President Joe Biden speaks to the press after attending a pilates class in South Tahoe, California, on August 25, 2023. (Photo by Mandel NGAN / AFP)
MANDEL NGAN / AFP US President Joe Biden speaks to the press after attending a pilates class in South Tahoe, California, on August 25, 2023. (Photo by Mandel NGAN / AFP)

ETATS-UNIS - Un sauvetage in extremis certes temporaire mais indispensable. Joe Biden s’est félicité de l’accord intervenu samedi 30 septembre permettant de continuer à financer temporairement l’administration fédérale évitant in extremis la paralysie.

Après un revirement de dernière minute de la Chambre des représentants, le Sénat américain a en effet adopté une mesure d’urgence, à trois heures seulement du « shutdown » ; celui-ci aurait mis des fonctionnaires au chômage technique et coupé l’aide alimentaire à certains bénéficiaires.

Le président américain a aussitôt appelé le Congrès à approuver aussi vite que possible l’aide à l’Ukraine qui a été exclue de l’accord. « Nous ne pouvons en aucun cas permettre que le soutien américain à l’Ukraine soit interrompu », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Je m’attends à ce que le président du Congrès respecte son engagement envers le peuple ukrainien et garantisse l’adoption du soutien nécessaire pour aider l’Ukraine en ce moment critique », a ajouté Joe Biden, faisant référence au chef de file des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy.

Les législateurs doivent examiner et voter ce projet de loi distinct portant sur une aide militaire et humanitaire de 24 milliards de dollars à l’Ukraine. Un vote pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine, selon les médias américains. Si ce point précis ne figure pas dans l’accord voté samedi, c’est en raison des républicains proches de Donald Trump qui s’y sont opposés malgré le soutien des républicains modérés, dont Kevin McCarthy.

Joe Biden a ajouté que l’accord permettant d’éviter la paralysie du gouvernement était « une bonne nouvelle pour le peuple américain ». Toutefois, « nous n’aurions jamais dû nous retrouver dans cette position », a-t-il ajouté.

À voir également sur Le HuffPost :

Les pandas chinois de ce zoo américain doivent retourner en Chine à cause des querelles diplomatiques

New York fait face à des pluies diluviennes, « l’état d’urgence » déclaré par la gouverneure