Shell, TotalEnergies : la flambée des prix des hydrocarbures propulse les bénéfices des pétroliers

SIPA

TotalEnergies a vu ses profits s'envoler jusqu'à 5,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, tandis que Shell a publié jeudi un énorme bénéfice net de 18 milliards de dollars pour la même période.

Bénéfice trimestriel plus que doublé pour le français TotalEnergies, quintuplé pour le britannique Shell: les prix des hydrocarbures, qui flambent depuis l'invasion russe de l'Ukraine, propulsent les bénéfices des géants pétroliers et alimentent les critiques sur l'utilisation de cette manne. TotalEnergies a vu ses profits s'envoler jusqu'à 5,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, tandis que Shell a publié jeudi un énorme bénéfice net de 18 milliards de dollars pour la même période.

"Il est inévitable qu'avec des résultats aussi solides, la façon dont l'entreprise utilise ses bénéfices sera scrutée de près", a estimé Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Mais l'envolée des bénéfices "pose aussi la question de savoir si Shell pourra maintenir ce niveau de rentabilité au second semestre".

Shell avait déjà dévoilé un bénéfice record au premier trimestre, à 7,1 milliards de dollars, en dépit d'une lourde charge liée au retrait progressif de ses activités de pétrole et gaz en Russie.

Face aux profits des majors pétrolières, Londres a annoncé en mai une taxe exceptionnelle sur le secteur de l'énergie, pour aider en partie à financer les aides gouvernementales aux ménages les plus modestes face à la crise du coût de la vie.

La mesure était réclamée à cor et à cri par des ONG et l'opposition travailliste, mais la majorité conservatrice a longtemps freiné des quatre fers, craignant de décourager l'investissement des entreprises du secteur, avant de céder.

Stratégie climat

En France aussi, ces énormes bénéfices pétroliers ont alimenté un débat sur une taxe sur les "superprofits" des grandes multinationales, avant que l'idée ne soit rejetée de peu samedi par l'Assemblée nationale malgré les protestations de la gauche et(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles