Sheila, du yéyé au disco