« She Said » : Comment MeToo a été lancé pour faire tomber Harvey Weinstein

« She Said » : Comment MeToo a été lancé pour faire tomber Harvey Weinstein

ENQUETE - Carey Mulligan et Zoe Kazan incarnent le duo de reportrices qui a lancé le mouvement MeToo tel que « She Said » le raconte en salle ce mercredi

Comment les journalistes du New York Times Megan Twohey et Jodi Cantor ont fait tomber le producteur Harvey Weinstein ? C’est ce que raconte Maria Schrader dans She Said. Carey Mulligan et Zoe Kazan y tiennent les rôles principaux des reportrices courageuses et déterminées qui ont lancé le mouvement MeToo en 2017.

Il en a fallu de la persévérance à ces femmes pour lever le voile sur les turpitudes (viols, agressions sexuelles et autres abus de pouvoir) que le producteur hollywoodien a fait subir aux femmes qui travaillaient avec lui. Actrices plus ou moins connues ou assistantes ont été les victimes de cet homme brutal dépourvu de tout scrupule pour s’en prendre aux plus fragiles provoquant des traumatismes indélébiles sur son passage.

Un travail minutieux

Soutenues par la direction de leur journal comme par leurs compagnons, ces héroïnes du quotidien vont permettre à la parole de se libérer, un travail minutieux dont le journalisme sort grandi. A la manière d’œuvres comme Les Hommes du président d’Alan J. Pakula ou le plus récent Spotlight de Tom McCarthy, She Said se révèle aussi passionnant que didactique pour montrer comment on peut changer les mentalités avec un travail d’enquête parfois démoralisant, souvent gratifiant.

« Les conséquences de cet article et le mouvement qu’il a (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Saint-Omer » : « Aujourd’hui encore, le film continue à me travailler », assure la réalisatrice Alice Diop
« Reste un peu » : Gad Elmaleh fait part de sa crise de foi à ses parents et c’est aussi drôle que passionnant
« Le Défi de Noël » : Comment redonner à une footballeuse l’envie de marquer des buts
« Les Engagés » : Comment Benjamin Lavernhe s'est retrouvé à venir en aide aux exilés
« Les Femmes du square » : Comment des nounous exploitées s'y prennent pour faire respecter leurs droits