« She-Hulk » : Jameela Jamil, super-vilaine à l’écran, superhéroïne à la ville

Chuck Zlotnick/Marvel Studios 2022

ICÔNE - Jameela Jamil évoque Titania dans « She-Hulk », influenceuse obsédée par son image, un rôle à l’opposé de l’actrice engagée

Elle est à l’opposé de la super-vilaine qu’elle incarne ! Dans la minisérie She-Hulk dont le dernier épisode a été dévoilé ce jeudi sur Disney+, Jameela Jamil campe Titania, une supervilaine, influenceuse obsédée par son apparence et sa notoriété. Dans la vraie vie, Jameela Jamil met sa notoriété au service des causes qu’elle défend. Focus sur cette actrice Britannique féministe, qui bouscule Hollywood.

Après des études à Oxford, elle travaille dans le milieu de la mode et devient une sorte de it-girl. Depuis 2009, au Royaume-Uni, elle présente diverses émissions à la télévision et à la radio. Elle devient notamment la première femme à présenter seule The Official Chart à l’antenne de BBC1, un programme culte outre-Manche où est révélé le classement hebdomadaire des meilleures ventes de musique en Grande-Bretagne. Elle anime son dernier hit-parade le 18 janvier 2015, et s’envole pour Los Angeles, dans le but de devenir scénariste.

« Je suis toujours ravie de jouer les méchantes »

C’est cependant devant la caméra qu’elle se fait connaître dans le monde entier avec le rôle de la narcissique Tahani Al Jamil aux côtés de Kristen Bell dans The Good Place. « Je suis toujours ravie de jouer les méchantes. Je joue presque toujours les méchantes parce que ce sont mes histoires pr(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Chair tendre », la première série dont le personnage principal est intersexe
« Star Wars » : Jeux, costumes, fanfictions… Les fans inventent leur galaxie lointaine (très lointaine)
« Andor », une série « Star Wars » pas comme les autres