Sharbat Gula, «l'Afghane aux yeux verts», est réfugiée en Italie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sharbat Gula, Afghane rendue célèbre par une photo d'elle publiée en Une du «National Geographic» en 1984, a été évacuée de son pays natal vers l'Italie.

Ses yeux verts avaient bouleversé le monde en 1984. Elle se trouve désormais en sécurité en Italie. Le Premier ministre italien Mario Draghi a confirmé jeudi que le pays avait organisé l'évacuation de Sharbat Gula, dont la photographie en Une de «National Geographic» avait «symbolisé les vicissitudes et les conflits du chapitre de l'histoire que vivaient l'Afghanistan et son peuple à l'époque», selon les mots du chef du gouvernement italien. Les autorités italiennes ont appuyé la demande d'évacuation de Sharbat Gula, reçue parmi les nombreuses requêtes émanant «de la société civile, en particulier des organisations non gouvernementales travaillant en Afghanistan [...] dans le cadre du programme d'évacuation des civils afghans et du plan du gouvernement pour leur accueil et leur intégration», après la chute du gouvernement afghan et la prise de pouvoir des talibans, en août dernier.

Reportage :L'Afghanistan ne veut plus voir ses femmes

Sharbat Gula, aujourd'hui âgée de 49 ans, avait été photographiée par Steve McCurry en 1984, alors qu'elle avait fui l'Afghanistan pour le Pakistan voisin, en pleine guerre entre les troupes soviétiques et les moudjahidines. Elle était devenue le visage de ce peuple pris au piège du conflit, devant fuir face aux bombardements et aux violences. Le reporter l'avait retrouvée -et à nouveau photographiée- en 2002. Après avoir vécu de camp de réfugiés en camp de réfugiés, elle avait été mariée de force à 13 ans, avait eu cinq enfants -dont un décédé peu après sa naissance- et était désormais veuve après la mort de son mari des suites d'une hépatite C.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles