#Shame (W9) : Que nous réserve cette série sur le cyberharcèlement, inspirée d’une histoire vraie ?

DCD RIGHTS

Au lycée, les professeurs Ray Allum et Eliza Dunsford exigent un règlement strict en matière de sexe et de technologie. Lorsque Ray trouve une photo d'Amandip (Dip) nue dans le téléphone de son petit ami Nassim, il décide de protéger ses élèves des répercussions et de ne pas le signaler. De son côté, Zoé a expérimenté le sexe en ligne avec Andy, ignorant qu’il a enregistré leurs interactions…

C’est une simple photo, adressée par une lycéenne à son amoureux, qui met le feu aux poudres. Pourquoi ? Parce que, dessus, Amandip, dite Dip (Kavitha Anandasivam) est dénudée et Assim, son prétendant, sans réfléchir, l’envoie par SMS à son meilleur ami, ne pensant pas aux conséquences… Librement inspirée de plusieurs faits divers, cette mini-série australienne, tournée à Adélaïde, traite avec tact, et force aussi, de ce phénomène inquiétant de harcèlement en ligne, où se mélangent les émois de l’adolescence, le sexe et la puissance des réseaux sociaux. suivis par plus de 4 millions de téléspectateurs, #Shame a été l'un des plus gros de la chaîne australienne SBS.

#Shame, à suivre mardi 26 juillet à 21h10 sur W9.

Frédérick Rapilly

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles