SFR et Bouygues Télécom s'attaqueraient au forfait Open d'Orange

L'ombre d'Orange et Free sur SFR et ByTelSi depuis le début de l'année, Bouygues et SFR souffrent dans le secteur mobile, du côté des lignes fixes, tout n'est pas rose non plus. Après une année 2011 catastrophique, SFR a frappé fort en 2012 en affichant un bilan plus médiocre encore. Son premier trimestre de l'année a même été ponctué par une baisse de ses abonnés internet (-25 000), une première dans le secteur. Et les deux trimestres suivants n'ont pas marqué les annales, avec 46 000 abonnés supplémentaires en six mois. Concernant Bouygues Télécom, porté par son offre quadruple-play Ideo, le bilan est largement supérieur avec 235 000 nouveaux abonnés internet depuis le début de l'année (hors acquisitions). Toutefois, Iliad réalise une bien meilleure performance sur la même période, avec 408 000 recrutements, départs des Aliciens compris. La marque Free seule a pour sa part cumulé en neuf mois 566 000 abonnés internet. Quant à Orange, son bilan est très proche de Bouygues avec 217 000 abonnés fixes supplémentaires. Ni SFR ni Bouygues ne peuvent toutefois s'attaquer à Free. Si ce dernier attire massivement des abonnés internet grâce aux réductions proposées chez Free Mobile, les deux offres sont bien séparées. L'abonné mobile peut donc quitter l'opérateur à tout moment, tout en gardant son offre fixe. La chanson est néanmoins différente concernant l'offre Open d'Orange.Open, un forfait polémique depuis plus de deux ansLancée en grandes pompes en août 2010, soit un an après Ideo de Bouygues Télécom et quelques mois après le Pack Absolu de SFR, Open a rapidement été au cœur d'une polémique. Moins de deux mois après sa disponibilité, Reuters nous apprenait que l'Autorité de la concurrence s'intéressait à ce forfait. La raison ? Ce forfait quadruple-play était jugés par les autres opérateurs comme anticoncurrentiel, dès lors que les abonnés d'Orange pouvaient être liés pendant deux ans à tous les (...) Lire la suite sur PCInpact.com

SFR et Bouygues Télécom s'attaqueraient au forfait Open d'Orange

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.