Sexualité épanouie : 8 erreurs à éviter

Emilie Cailleau
Sexualité épanouie : 8 erreurs à éviter

Certaines femmes n’arrivent pas à totalement lâcher prise au lit. Par peur de décevoir, par manque d’écoute de soi, ou parce que certaines mauvaises habitudes les empêchent d’accéder au plaisir. Pour mieux les corriger, on passe en revue quelques-unes de ces erreurs fatales au lit.

Sexe : ne pas le faire souventLes hommes ne penseraient qu’au sexe et nous non... Cela aurait même peu d’importance à nos yeux ? Que nenni ! On adore faire l’amour et d’ailleurs, plus on le fait plus on a envie. Le sexe libère en nous de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement, de la sérotonine et de l’endorphine, deux hormones du bonheur. Puisque le sexe contribue à notre bien-être et à notre santé, pas question de s’en priver ! Zapper les préliminairesGrave erreur que d’éluder ce préambule au plaisir, adoré par 80% des femmes*. Pour cause, "il représente la part érotique essentielledu rapport sexuel", analyse le sexologue Philippe Brenot. Vus tantôt comme un terrain de jeu, tantôt comme un "grand moment de partage total", les préliminaires conduisent la femme au plaisir orgasmique. Il favorise le relâchement et la détente, deux corollaires à l’excitation et au lâcher prise. Ne pas oser se masturber quand on est en coupleOn a tendance à penser que cette pratique devient inutile et malsaine à partir du moment où l’on est en couple. On a tort : se masturber permet de connaître son corps et de trouver ce qui nous excite particulièrement. Au lit, il devient plus facile de guider son homme et de l’accompagner sur le chemin du plaisir. Penser (uniquement) à son plaisir à luiLa sexualité en couple est une rencontre avec l’autre mais aussi (et surtout) avec soi ! Se contenter de combler les désirs de son partenaire sans être à l’écoute de ses propres besoins ne peut mener qu’à des insatisfactions, mauvaises pour la sexualité et la survie du couple. On ne le dira jamais assez, la clé d’une sexualité épanouie est la communication ! Etre à l’écoute l’un de l’autre et (...) Lire la suite sur TopSante.com

Travail : 3500 infarctus dus au stress
Un médicament sur 2 serait inutile
Cancer de l’ovaire : un dépistage précoce inutile ?
Contraception: avec la crise, les jeunes femmes boudent la pilule !
Dengue : les premiers pas du vaccin
Malbouffe : trop de gras nuit au cerveau