Le CAT, cette technique qui décuple le plaisir sexuel dans la position du missionnaire

Katia Rimbert
Journaliste
Le CAT, cette technique qui décuple le plaisir sexuel dans la position du missionnaire

Non, on ne parle pas d’un petit chat mignon. Il s’agit en réalité d’une technique pour vous faire grimper au rideau dans une position sexuelle incontournable : le missionnaire. Vous nous en direz des nouvelles.

Le missionnaire n’a pas toujours la cote. Si c’est très certainement la position sexuelle la plus connue (même pour ceux qui n’ont jamais ouvert le kamasutra), elle est souvent jugée comme “trop classique” ou pas très inventive. À tort ? Peut-être. Surtout si vous ne pratiquez pas le CAT. Le quoi ?

Le chemin vers le plaisir sexuel

Cela n’a rien à avoir avec un petit animal fluffy. C’est le sigle de Coital Alignment Technique, comprenez la technique d’alignement coïtal. Et il pourrait bien changer radicalement vos ébats dans la position du missionnaire. Ok, là je sens que j’ai capté votre attention.

Le New York Times en parlait déjà dans un article daté de 1992 donc ce n’est pas nouveau. Et pourtant, c’est une approche assez méconnue. Concrètement, elle consiste à changer légèrement la position du corps de l’homme - situé au-dessus de celui de sa partenaire - de façon à ce que ses épaules soient à peu près situées au niveau de la tête de cette dernière. Ainsi, au lieu de stimuler uniquement le vagin par la pénétration, le CAT va aussi stimuler son clitoris en y frottant la base de son sexe. Nous y voilà !

Frotti-frotta sans les mains

C’est l’heure de faire un petit rappel anatomique. L’orgasme vaginal n’existe pas, c’est un mythe. Tout comme c’est une hérésie de parler d’orgasme clitoridien. C’est le clitoris (organe érectile au même titre que le pénis, précision importante) qui est responsable du plaisir féminin et permet d’atteindre le septième ciel.

Donc forcément, en pratiquant le CAT, vous obtenez une double stimulation, sans les doigts ni sextoy ou autre objet. Vous avez donc plus de chances d’atteindre l’orgasme, mesdames. Selon une étude publiée dans le Journal of Sex and Marital Therapy et relayée sur le Huffington Post, cette astuce aurait permis aux femmes qui avaient un peu de mal à atteindre le nirvana d’avoir 56% d’orgasmes en plus.

Et les hommes dans tout ça ? Eh bien eux aussi devraient apprécier l’exercice. Dans cette position, leur pénis va être incliné vers le bas, ce qui va retarder l’éjaculation et faire durer le plaisir… Le rapport sexuel n’en est aussi que plus sensuel puisque les corps des deux protagonistes sont collés l’un à l’autre. Il n’y a plus qu’à passer de la théorie à la pratique.

A LIRE AUSSI

Sex list : pourquoi garder une liste de ses partenaires sexuels ?

Avoir un orgasme grâce au sport, c'est possible

L'orgasme du col de l'utérus, vous connaissez ?