Sexe et pouvoir : ces mariages qui ont déclenché des guerres

© Bridgeman Images

Un mariage royal peut parfois avoir des répercussions tragiques. À presque deux siècles d’intervalle, les choix de deux reines ont fait basculer le destin des royaumes de France et d’Angleterre et provoqué une guerre qui, de 1337 et 1453, allait déchirer l’Europe. L’histoire débute avec Aliénor d’Aquitaine. La jeune femme, née en 1120, hérite à quinze ans du duché d’Aquitaine, le plus vaste domaine de France qui s’étendait du Poitou aux Pyrénées et jusqu’au Limousin à l’est. L’année suivante elle devient reine de France en épousant Louis VII. Femme cultivée, toujours entourée de poètes et d’artistes, elle a aussi le goût de l’aventure. Elle accompagne le roi en croisade, traversant l’Europe et l’Anatolie à cheval. En 1152, excédée par le manque d’empressement de son royal époux, elle demande et obtient le divorce pour aussitôt se remarier à Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre. La couronne anglaise possède déjà la Normandie, le Maine, la Touraine et l’Anjou. Avec l’Aquitaine d’Aliénor, les Plantagenets sont à la tête d’un « empire » sur le sol français. La reine aux deux couronnes vient sans le savoir de semer les graines de la discorde.

Isabelle de France, se marie elle aussi à 16 ans. Fille du roi de France Philippe IV le Bel, elle épouse Édouard II, roi d’Angleterre. Nous sommes en 1308, plus d’un siècle après la mort d’Aliénor. Négligée elle aussi par son époux, elle se console dans les bras de Roger Mortimer, un seigneur du royaume. En 1326, soutenus par les barons, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Egypte antique : plongez dans l’intimité de la vie des pharaons !
Le nom des pays est-il féminin ou masculin ?
Qui fut le plus puissant souverain de l’Histoire ?
Samouraïs : ces guerriers qui n'aimaient pas les femmes
Divinités égyptiennes : des dieux avides de sexe