Sexe et grossesse : la fin d'un tabou

Il est de coutume de considérer que des relations sexuelles en fin de grossesse peuvent déclencher prématurément l'accouchement. Une récente étude conteste toutefois cette notion. Au contraire, une sexualité active témoignerait de la normalité de la grossesse et pourrait même exercer une certaine action protectrice vis-à-vis de la prématurité. Voilà qui devrait rassurer de nombreux couples.


Sexe et grossesse : la fin d'un tabou

L'orgasme féminin déclenche la fabrication d'hormones, comme l'ocytocine, qui peuvent amener l'utérus à se contracter. Quant aux prostaglandines contenues dans le sperme, elles sont dotées d'effets comparables. Enfin, les rapports sexuels peuvent, tout au moins en théorie, favoriser la diffusion de germes à l'intérieur du vagin risquant ensuite d'infecter le foetus. Autant de facteurs, qui expliquent que les relations sexuelles aient longtemps été déconseillées en fin de grossesse.

Quelle sexualité chez les femmes enceintes ?

Grossesse : Les rapports sexuelsDes médecins de Caroline du Nord, A.E. Sayle et coll., ont désiré savoir si ce danger était réel et ont tenté de déterminer si la vie sexuelle des femmes accouchant prématurément diffère de celles des femmes ayant leur enfant à terme1. Dans ce but, ils ont interrogé durant trois ans, 187 femmes ayant accouché avant 37 semaines de grossesse et 409 femmes ayant mené leur grossesse à terme. L'enquête effectuée par téléphone, en moyenne à 7 mois de grossesse, a porté sur le nombre de rapports sexuels, la position utilisée pendant ceux-ci, la présence ou (...)

Lire la suite de l'article sur Doctissimo.fr

Lire aussi sur Doctissimo :
Sexualité pendant la grossesse
Positions pendant la grossesse
Etre l'amant d'une future mère
Venez en discuter sur notre forum Sexe et grossesse
Reportage TV : Les fantasmes chez la femme