Sexe : 6 étapes pour traquer votre point G

Sexe : 6 étapes pour traquer votre point G

Ce fameux lieu de la jouissance suprême relève-t-il du fantasme ou peut-on espérer le dénicher un jour ? La réponse en 6 étapes à tester sans hésiter. Le point G, mythe ou réalité ? Réalité, forcément, puisque c’est un gynécologue allemand, Ernest Grafenberg, qui l’a formellement identifié dans les années 1940 alors que tout le monde avait la tête ailleurs, en raison de l’actualité guerrière du moment. Selon lui, le point G serait une zone du vagin, située à environ 2,5 cm de l’entrée, reconnaissable à son aspect bombé et sa muqueuse un peu plus râpeuse que sur les autres zones de cette partie intime. Si la science le dit, c’est donc que c’est vrai. Il n’y a plus qu’à chercher… A lire aussi:5 idées reçues sur le clitoris Beaucoup d’entre nous ont subrepticement cherché ce point G quand leur chéri tournait le dos. En vain ! Soit on s’y prend mal parce que la quête de ce Graal sexuel nous met mal à l’aise – et là, on a bien tort -, soit on ne le trouve pas parce que c’est un grand timide qui ne se montre que quand on a besoin de lui. Autrement dit, le point G peut n’être perceptible que lorsqu’il se gonfle d’excitation parce qu’on est bien occupée ailleurs. La solution ? Quand la température monte entre Jules et nous, il est temps de chercher ce "passage secret" à tâtons, comme un jeu sexuel suggestif… A lire aussi:Sexe: découvrez son point G à lui L’union fait la force, c’est bien connu ! Alors plutôt que de chercher toute seule, dans le noir, essayons plutôt d’inviter notre chéri à faire de douces trouvailles. Disposé à répondre à nos attentes ? Ne restons pas sur nos (mauvaises) positions. Pas question de jouer les timides : à quatre pattes, les fesses relevées et les reins creusés, on s’offre à la caresse de notre homme. Lequel devra oublier sa tendance naturelle à l’ascension sociale et viser plutôt les sous-sols. En massant la partie basse, il devrait sentir une zone bien délimitée, de la taille d’une pièce de monnaie, réagir assez vite à (...) Lire la suite sur TopSante.com

Allaitement : le Motilium détourné par les jeunes mamans
Sommeil : avez-vous le gène de la grasse matinée ?
Grossesse : les échographies-souvenirs sur la sellette
Maladie d'Alzheimer : manger du poisson préviendrait la maladie
Alcool et jeunes: les parents sont inquiets mais pas pour leurs enfants!
Les jouets pour bébés sont-ils toxiques ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles