Du "sexe" à Dijon : l'idée d'une liste écolo aux municipales pour attirer l'attention

Capture d'une photographie de l'affiche publiée sur Twitter (Photo: Capture Twitter)

POLITIQUE - Un marketing électoral pour le moins osé, mais qui a le mérite de l’efficacité. Pour les élections municipales à Dijon, l’équipe de la liste écolo indépendante menée par Bruno Louis a eu une idée originale pour sortir de son relatif anonymat: inscrire en très gros caractères le mot “sexe” sur ses affiches de campagne afin d’attirer l’attention. 

“Maintenant que vous êtes attentifs, occupons-nous du climat”, peut-on lire en sous-titre, rapporte Le Parisien qui a repéré le coup de com’. Cité par le quotidien, le candidat, ancien conseiller municipal EELV, justifie ce choix par l’envie de lutter contre la “sinistrose” ambiante et le désir d’offrir “une note d’anticonformisme” aux électeurs dijonnais. 

 “Cela a boosté notre campagne. On le constate à travers les visites sur notre site, notre page Facebook… On ne s’y attendait pas. On ne peut jamais savoir à l’avance ce qui va fonctionner, on fait tellement de choses qui ne marchent pas”, poursuit-il, toujours cité par Le Parisien

En terme de communication politique, c’est incontestablement un succès pour cette liste qui, sur la ligne de départ dijonnaise, ne fait pas jeu égal en termes de notoriété entre celle PS-MoDem du maire sortant François Rebsamen, celle LREM de Sylvain Comparot, la liste ELLV de Stéphanie Modde ou encore l’attelage LFI-Gilets jaunes mené par Florence Gauche et Arnaud Guvenatam. 

Un contexte qui ne donnait que peu de chances à Bruno Louis de se retrouver cité dans plusieurs titres de la presse nationale, et pourtant... Un peu comme Sophie Stenström, candidate LREM dans le Val-d’Oise. Son slogan pour les muncipales? Bezons de toutes nos forces

À voir également sur Le HuffPost: La candidature à mi-temps de Philippe choque ces Havrais

LIRE AUSSI

Aux municipales, Marine Le Pen et le RN s'engage pour les SDF (de type félins)

Handicap: Macron appelle les candidats à en faire un enjeu des municipales

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.