Un sexagénaire béarnais interpellé pour détention de plus de 80.000 images pédopornographiques

L'homme a été interpellé lundi à son domicile dans la région de Pau et placé en garde à vue avant d'être relâché, rapporte deux médias locaux. Il justifie la détention de ces milliers d'images par de la "curiosité".

Un homme de 65 ans a été interpellé lundi dans la région de Pau en possession de plus de 80.000 images à caractère pédopornographique. 26.000 d'entre elles sont classées dans la plus haute catégorie de "violence" possible, rapportent France Bleu Béarn et France 3 Nouvelle-Aquitaine.

"Les images sont classées entre 1 et 9. Le 9 indique une gravité maximale déterminée selon plusieurs facteurs, notamment celui de l'âge des victimes. Là, on a trouvé des images d'un niveau très élevé", détaille ce mardi le procureur de la République de Pau, Rodolphe Jarry, à France 3.

Une enquête a été ouverte et l'homme a été relâché à l'issue de sa garde à vue. L'arrestation a été ordonnée à la suite d'une alerte envoyée à la police par une vigie informatique indépendante qui surveille les flux de téléchargement de ce type de contenus.

Des fichiers stockés "par curiosité"

Le reste des équipements informatiques collectés chez le sexagénaire lors de la perquisition liés à l'arrestation doit à présent être analysé. Les images déjà trouvées auraient été accumulées au cours de six dernières années selon le parquet. "L'enquête se poursuit, nous allons vérifier s'il y a d'autres fichiers illégaux avant un renvoi très probable devant le tribunal correctionnel", précise le procureur.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'homme interpellé a expliqué qu'ils détenaient ces fichiers "par curiosité, pas par attirance ni par volonté de transgresser les interdits", selon le parquet cité par France Bleu.

Une expertise psychiatrique du sexagénaire, un retraité qui n'était pas connu de la justice, doit être menée dans le cadre de l'enquête. Le suspect encourt jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Une pétition pour réclamer la démission du maire d'Échenon, mis en examen pour détention d'image pédopornographique