Sex blues : pourquoi est-on déprimé après l’amour ?

S’il vous est déjà arrivé d’avoir le blues après avoir fait l’amour, sachez que vous n’êtes pas seul. Le sex-blues ou dysphorie post-coïtale serait même ressenti par 94,3% d’entre nous, selon une étude publiée en 2020 dans le Journal of sexual medicine. Nous serions également 46,6% à ressentir ce spleen après s’être masturbé.

Les symptômes peuvent différer, allant de la tristesse à la frustration et aux changements d’humeur pour les femmes, et au sentiment d’être malheureux et au manque d’énergie pour les hommes. Cité par tf1info.fr en 2018, le sexologue Patrick Papazian ajoute : « Femmes et hommes sont, dans mon expérience, touchés de la même manière, à la même fréquence, par cette dysphorie post-coïtale. La différence, c’est que les femmes l’expriment davantage, verbalement et dans leur comportement, les hommes ayant tendance à se réfugier dans le sommeil pour éteindre ce début de blues. »

Comment explique-t-on ces symptômes ? C’est aussi psychologique non ? Que peut-on faire pour atténuer cette mélancolie ? Écoutez la suite de cet épisode de "Maintenant Vous Savez - Santé".

Un podcast Bababam Originals, écrit et réalisé par Emilie Drugeon.

À écouter aussi :

Comment soulager les aphtes ?

Pourquoi se parler à soi-même fait-il du bien ?

Que faire contre les brûlures d'estomac ?

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices


Sex blues : pourquoi est-on déprimé après l’amour ?