"Sex And The City": Peloton retire ses publicités avec Chris Noth, accusé de viol et d'agression

·3 min de lecture
L'acteur américain Chris Noth à la cérémonie des Golden Globes à Beverly Hills (Californie), le 12 janvier 2014 - Jason Merritt © 2019 AFP
L'acteur américain Chris Noth à la cérémonie des Golden Globes à Beverly Hills (Californie), le 12 janvier 2014 - Jason Merritt © 2019 AFP

La fin d'année 2021 aura décidément été difficile pour Peloton. L'entreprise de vélos d'appartement, qui a vu son action chuter en bourse à cause d'un épisode de Sex And The City, avait réussi à surfer sur la vague en tirant une publicité de cette déconvenue. Mais la société vient de retirer ces spots mettant en scène l'acteur Chris Noth de ses réseaux sociaux, ce dernier faisant l'objet d'accusations de viol et d'agression sexuelle.

"Toute accusation d'agression sexuelle doit être prise au sérieux", déclare un porte-parole de Peloton dans les colonnes du Hollywood Reporter. "Nous n'étions pas informés de ces accusations lorsque nous avons mis en scène Chris Noth dans notre réponse au reboot de HBO. Tandis que nous cherchons à en savoir plus, nous avons arrêté de promouvoir cette vidéo et archivé les publications relatives à cette dernière sur les réseaux sociaux."

ATTENTION: cet article contient un spoiler important de la nouvelle saison de Sex And The City, intitulée And Just Like That, actuellement diffusée sur la plateforme HBO Max.

Bref rappel des faits: le premier épisode de cette suite, diffusé le 9 décembre, a pris les fans de court en tuant Mr. Big, l'un des personnages principaux de la série, incarné par Chris Noth. Le compagnon de Carrie Bradshaw succombe à une crise cardiaque après une séance d'exercice intense sur son vélo d'appartement Peloton, clairement identifiable.

Crise chez Peloton

Cette scène aura suffi à mettre à mal les affaires de la marque. Au lendemain de la diffusion de l'épisode, l'action Peloton a dévissé à Wall Street de plus de 10% dans les échanges électronique préalables à l'ouverture du marché. Le groupe avait même réagi par le biais de la cardiologue Suzanne Steinbaum, membre du conseil scientifique de Peloton:

"Mr Big avait un style de vie que beaucoup qualifieraient d'extravagant", a commenté la spécialiste, "avec cocktails, cigares et gros steaks, et était à risque sérieux car il avait été victime d'une première alerte cardiaque lors de la saison 6."

"Ce choix de style de vie et peut-être des antécédents familiaux, qui sont souvent un facteur significatif, sont là les causes de son décès", avait poursuivi le médecin, "et non le fait d'avoir utilisé un vélo d'appartement. Pédaler sur son vélo Peloton a peut-être même aidé à retarder cet incident cardiaque."

Contre mauvaise fortune bonne pub

Finalement, Peloton avait réussi à se relever de ce très malheureux placement de produit en le tranformant en coup de pub futé: quelques jours après la controverse, la marque avait diffusé un spot dans laquelle elle "ressucitait" Mr. Big. Chris Noth y apparaissait en compagnie de Jess King, l'une des stars de la marque qui jouait l'instructrice lors de la fameuse séance de Sex And The City fatale à Mr Big. Il y proposait un "tour" de vélo, ponctuant par un: "la vie est trop courte".

876450610001_6286753852001

L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais jeudi, le site américain Hollywood Reporter a publié les témoignages de deux femmes qui accusent l'acteur de viol pour l'une, et d'agression sexuelle pour l'autre. La première histoire serait arrivée en 2004, la seconde en 2015.

L'acteur a immédiatement réagi en évoquant des "relations consenties", et en s'interrogeant sur "le moment où ces histoires sortent", alors que l'acteur se retrouve sous le feu des projecteurs avec le retour de la série culte. Un démenti qui n'aura pas suffi à convaincre Peloton: comme le note le Hollywood Reporter, la marque a supprimé le spot tourné avec Chris Noth de ses comptes Twitter, Instagram et YouTube. L'acteur Ryan Reynolds, dont l'entreprise de marketing avait produit la publicité, l'a également supprimée de son compte Twitter.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles