Seuls 10% des promesses de dons pour Notre-Dame de Paris concrétisés : "Aujourd'hui, le ministère de la Culture est face à ses responsabilités"

franceinfo
Pour Alexandre Gady, président de l’association Sites & Monuments, l'État doit également mettre la main à la poche pour restaurer la cathédrale ravagée par un incendie le 15 avril.

"Paradoxalement, ce n'est pas plus mal" que les colossales promesses de dons pour Notre-Dame de Paris ne se soient pas toutes concrétisées, a réagi mardi 16 juillet sur franceinfo Alexandre Gady, président de l’association Sites & Monuments, alors que le Parlement doit donner son feu vert définitif au projet de loi qui doit encadrer la restauration de la cathédrale et la collecte de dons qui l'accompagne, trois mois après l'incendie.

"Plus il y a d'argent, moins on réfléchit et plus on fait de bêtises"

"Comme toujours, il y a eu un emballement dans la semaine de l'incendie. On a très vite approché le milliard, ça a rendu tout le monde un peu fou", a estimé le spécialiste. Selon le ministre de la Culture, "seuls, un peu plus de 10% des promesses de dons ont été concrétisés". "Paradoxalement, ce n'est pas plus mal: il y avait quelque chose de fascinant et d'indécent dans cet emballement, dans cet argent qui affluait, jusqu'à atteindre trois années entières du budget du ministère de la Culture consacré au patrimoine !", a commenté Alexandre Gady, selon qui, "plus il y a d'argent, moins on réfléchit et plus on fait de bêtises".

C'est le "rôle régalien" de l'État d'investir dans le patrimoine

"Aujourd'hui, le ministère de la Culture est face à ses responsabilités. Ça rappelle aussi une vérité que le président avait (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :