Seulement 42 400 km et déjà un problème sur son C5 Aircross !

Pour certains automobilistes, l’été 2023 fut bien plus chaud que pour d’autres. Patrick O., fidèle lecteur originaire de Cadaujac (33), fait ainsi partie de ceux qui sont tombés en panne avec leur voiture alors que sonnait l’heure des vacances. Fin juillet, son C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 de 2020 se met à émettre une épaisse fumée noire à l’échappement.

Notre lecteur prend alors immédiatement rendez-vous chez l’agent Citroën qui s’occupe de l’entretien de ce SUV depuis son acquisition. Le diagnostic de l’homme de l’art met en cause les injecteurs. Et Patrick est renvoyé, sans ménagement, vers le concessionnaire le plus proche.

Immobilisation forcée

Celui-ci ne pourra examiner ce C5 Aircross qu'un mois plus tard. Durant ce délai, aucune solution n'est proposée à Patrick pour ses déplacements, ce qui le met déjà passablement en rogne. Fin août, la concession établit un devis de 3 672 € pour le changement des quatre injecteurs, confirmant ainsi le verdict de l'agent, Dans la foulée, Citroën propose une prise en charge de cette intervention à hauteur de 80 %.

Patrick ne comprend toutefois pas pourquoi il doit payer 734 € à cause d'une défaillance qu'il estime très précoce au vu de l'âge et du kilométrage de son C5 Aircross. D'autant que cette immobilisation prolongée lui a par ailleurs causé des torts. En effet, il a dû louer un véhicule, moins confortable que son Citroën, afin d'assurer ses déplacements.

Notre stratégie de...Lire la suite sur Autoplus