Climat : seule une minorité d'Etats a déposé de nouveaux engagements comme le prévoyait l'accord de Paris

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le bilan est mitigé, pour ne pas dire plus. Environ 70 Etats sur près de 200 ont soumis de nouvelles mesures climatiques avant la date limite du 31 décembre, comme le prévoyait l'accord de Paris de 2015. A l'époque, chaque signataire s'était engagé à déposer avant fin 2020 une nouvelle mouture de ses engagements en matière de lutte contre les déréglements climatiques – que l'on nomme "contributions déterminées au niveau national" (NDC). Force est de constater que la majorité des pays n'ont pas respecté leur promesse, comme en attestent les documents publiés sur le site de l'ONU dédié.

Les Etats qui ont honoré ce point de l'accord de Paris, par ailleurs, ne sont pas forcément les plus émetteurs de gaz à effet de serre. Ainsi, selon la dernière évaluation du groupe Climate Action Tracker, les 49 Etats – dont les 27 de l'Union européenne – qui avaient déjà déposé leur nouvelle contribution mi-décembre ne représentaient que 23,7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Une vingtaine d'Etats supplémentaires ont déposé leurs documents depuis : la plupart représente une infime part des émissions mondiales comme Monaco, les Maldives ou les îles Marshall, mais également quelques économies plus importantes comme la Corée du Sud et l'Argentine.

Prochaine échéance à l'automne prochain

En raison de la pandémie de Covid-19, de nombreux gouvernements avaient fait savoir qu'ils ne tiendraient pas les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi