"Le seul moment agréable, ça va être la table" : au marché de Rungis, la période des fêtes redonne le sourire aux professionnels

Sophie Auvigne
·1 min de lecture

À 4 heures du matin dans l’immense bâtiment de la marée de Rungis, aucun doute n’est possible: entre les décorations de Noël et les bourriches d’huitres à perte de vue, on s’occupe bien des fêtes de fin d’année. La maison Reynaud a de l’entraînement, elle a presque 100 ans mais 2020 restera hors norme. Les restaurants étant fermés ses principaux clients ne sont pas là. "Pour nous sur le marché restauration il y a bien sur une énorme perte sur le chiffre d’affaires, la restauration c’est 50% du chiffre d’affaires indique Foued Kaidouchi, responsable des produits festifs chez Reynaud.

"Il a fallu qu’on trouve des solutions avec nos clients."

Foued Kaidouchi

à franceinfo

"On a la chance d’avoir tous ces poissonniers. Est-ce que ça fonctionne ? Oui, avec l’arrivée du froid les gens vont commencer les plateaux de fruits de mer. Ils allaient les manger au restaurant et les font faire par leur poissonnier aujourd’hui. En plus dans ces moments compliqués, le seul moment agréable, ça va être la table."

"Nos produits vont se vendre"

Dans la halle aux volailles, Bruno Courillon fait ses comptes. Le patron d’Eurovolailles a perdu 10 à 20% de chiffre d’affaires mais il espère que la page (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi