Lancement d'Horizons : Amélie de Montchalin exige un "soutien sans contrepartie au président"

·1 min de lecture

Interrogée sur la création du parti d'Édouard Philippe baptisé Horizons, la ministre affirme que ce qui compte pour elle "ce ne sont pas les chapelles, ni les partis. Mais si on est capable d'incarner clairement un soutien sans contrepartie à l'action du président" sortant. Amélie de Montchalin est également revenue sur la réforme de la fonction publique qu'elle porte. La ministre a fustigé les propos du potentiel candidat à la présidentielle Éric Zemmour, qui a comparé mercredi Jean-Michel Blanquer au Dr Josef Mengele, un criminel de guerre nazi.

>> Plus d'informations à venir...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles