"On s'est fait niquer" : un amendement sur l'huile de palme sème la zizanie dans la majorité

franceinfo

L'affaire s'est jouée en quelques secondes, sans discussion. En plein examen du budget 2020, les députés ont voté, jeudi, un report à 2026 de l'effacement de l'huile de palme de la liste des biocarburants. Une décision très critiquée par les associations écologistes, qui dénoncent la déforestation provoquée par la production de cette huile. A tel point que le Premier ministre, Edouard Philippe, a demandé aux députés un second vote. Dans la foulée, la Commission des finances a annoncé qu'il y aurait une seconde délibération.

L'amendement, qui avait reçu un avis favorable du gouvernement et défavorable du rapporteur général Joël Giraud (LREM), n'a pas été défendu au micro en séance et n'a pas fait l'objet du moindre débat.


Selon l'association Les Amis de la Terre, "les députés de la majorité, avec la complicité du gouvernement, [ont cédé] au lobbying éhonté de Total" et fait au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi