"On s'est dit on ne va pas attendre" : comment une compagnie de Chartres a monté sa tournée en trois semaines à la sortie du confinement

Ariane Combes-Savary
·2 min de lecture

Montrer que le spectacle vivant n'est pas mort avec une pièce drôle, excessive et explosive, c'est le pari de la compagnie Théâtre en pièces. Sur une petite scène installée dans un jardin de Saint-Georges-sur-Eure, les comédiens Emmanuel Ray et Antoine Marneur incarnent les Fratelli, deux frères italiens qui ont eu leur heure de gloire à Naples, au théâtre San Carlo.


Une histoire qui résonne avec l'actualité

"Si tu ne bouges pas ton gros cul de vieille diva, je te jure que je pousserai un cri qui réveillera tout l'immeuble." Les mots sont crus et l'humour acerbe. Rien de tel pour gagner l'adhésion du public. Face à lui, les deux anciennes célébrités napolitaines, l'un ténor et l'autre danseur étoile, vivent enfermées dans une mansarde à Paris depuis vingt ans. Un confinement qui les amène à s'aimer et se détester.

Le confinement, le soin que l'on apporte à sa famille et aux personnes âgées, l'histoire résonne avec l'actualité que nous venons de traverser.

Les Fratelli de Dorine Hollier ne devait être mis en scène qu'à la rentrée de septembre. Mais la crise sanitaire a poussé les comédiens à faire des lectures théâtralisées dès cet été.

Une scène modeste

"On a vécu le confinement de manière assez difficile en se disant quand est-ce que les théâtres vont rouvrir, témoigne la metteuse en scène Mélanie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi