"La session 2021 du baccalauréat sera entachée d’une rupture d’égalité entre candidats"

·1 min de lecture

Nicolas Franck, président de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public, réagit à l'annonce du ministre de l'Éducation nationale, qui a décidé que l'examen de philosophie ne comptera que si la note est meilleure que la moyenne annuelle de l'élève.

On connaît le dernier oukase médiatique de Jean-Michel Blanquer concernant l’épreuve de philosophie du baccalauréat prévue le 17 juin 2021 : la moyenne annuelle de l’année sera retenue si elle est meilleure que la note de l’épreuve.Prétendant avoir ainsi " entendu les élèves " qu’il imagine demandeurs de " contrôle continu ", le ministre de l'Éducation a annoncé à un journal télévisé du 5 mai : " Ce que l’on va faire, c’est cela et en même temps, on va aller au-delà de ça, c’est-à-dire qu'il va y avoir le contrôle continu et l’épreuve terminale. "Mascarade inutileVoilà donc un ministre pourfendeur de la démagogie scolaire, qui annonce satisfaire les élèves au point de leur en donner plus qu’ils n’ont demandé. Mais cette décision masque mal un puissant mépris de leur travail et de l’examen lui-même.Le 17 juin, il y aura deux sortes de candidats. D’un côté, ceux qui, satisfaits de leur note de contrôle continu, rivaliseront en formules facétieuses pour décorer leur copie blanche en attendant d’être autorisés à sortir de la salle d’examen dans un joyeux brouhaha. Pour ceux-là, l’épreuve sera sans enjeu ni substance, et l’examen se sera résumé à une mascarade inutile." Le ministre de l’Éducation...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles