Les services publics de plus en plus appréciés par les Français

Maxime Poul
·2 min de lecture
Suite à la pandémie, l'opinion des Français concernant les services publics est globalement en hausse.

Les services publics connaissent un regain de popularité auprès des Français en raison de la crise sanitaire, à commencer par la santé publique, devenue prioritaire à leurs yeux.

Cette année 2020 particulière aura eu un impact particulier sur l’opinion et les attentes des Français concernant les services publics. Le 16e baromètre des services publics de l’institut Paul Delouvrier réalisé par Kantar et dévoilé par le Parisien ce jeudi matin en est la preuve.

En difficulté pour gérer la crise sanitaire notamment lors de la première vague de l’épidémie, la santé publique confirme son statut de préoccupation principale des Français (52%). Ils n’ont jamais été aussi nombreux à estimer que les pouvoirs publics doivent agir dans ce secteur qui préoccupe désormais les Français de tout âge. “Elle arrive en tête dans toutes les régions et toutes les catégories d’âge, y compris chez les jeunes, d’ordinaire très sensibles à l’environnement”, note Matthieu Delouvrier, de l’institut Paul Delouvrier, cité par le quotidien.

La santé préoccupe bien plus que l’emploi

Déjà en tête des priorités des Français en 2019 (46%) en raison des mouvements de contestation dans les hôpitaux publics, la santé publique creuse donc l’écart sur l’emploi et la lutte contre le chômage (36%), pourtant restés longtemps en tête des priorités. Mais attention, “le véritable impact de la crise n’est peut-être pas encore arrivé” estime Emmanuel Rivière, le directeur général de Kantar en France.

VIDÉO : Économie : quelle sera l’ampleur de la crise en 2021 ?

De plus, cela faisait 5 ans que l’opinion des Français à l’égard de l’action de l’État en matière de santé n’avait pas été aussi élevé (55%), notamment grâce à la qualité de l’accueil des malades et des familles. Le niveau de satisfaction des Français vis à vis de la Sécurité sociale a également progressé pour atteindre 82%.

L’Éducation nationale remonte dans l’estime des Français

Si les trois quarts des Français estiment que les services publics n’étaient pas prêts à faire face à cette crise sanitaire, plus de 60% estiment qu’ils ont su assurer la continuité ainsi qu’adapter leur contact avec les usagers. Les deux tiers emploient même le terme “courageux” pour les qualifier. La digitalisation des services publics n’est semble-t-il pas étrangère à cette satisfaction des Français.

VIDÉO : Éducation : "Un professeur peut déterminer une vie entière" d'après Irène Frain

La pandémie semble également avoir eu un effet positif sur l’opinion qu’ont les Français de l’Éducation nationale. Si les mesures sanitaires mise en place dans les écoles ou la capacité d’adaptation des enseignants à donner des cours ont été souvent décriées, il semblerait que “dans un certain nombre de foyers, les parents ont constaté qu'enseigner était un véritable métier”, explique Emmanuel Rivière au Parisien.

Ce contenu peut également vous intéresser :