Les services d'urgence et le 15 en grande difficulté, selon Samu-Urgences France

© Arnaud Le Vu / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les services d'urgence, les services mobiles d'urgence et de réanimation (Smur) et le 15 "sont en grande difficulté de fonctionnement", a alerté jeudi le président de l'association Samu-Urgences France (SUdF), successeur de François Braun à la tête de cette organisation. Pour l'activité des urgences , "il y a des endroits où ça s'est passé normalement" en juillet et d'autres qui ont connu "des augmentations très importantes, de 80 voire 100% d'activité", a déclaré Marc Noizet sur franceinfo, après la publication par l'association d'une enquête sur la situation des urgences en juillet.

>> LIRE AUSSICrise de l'hôpital : «Le Ségur n'a rien réglé !», affirme Christophe Prudhomme

La quasi-totalité des services d'urgence manque de lits

Ces services ont été confrontés en juillet à une hausse d'activité moyenne de 12% comparé au même mois de 2021, soit 180.000 passages en plus, selon l'enquête en ligne effectuée par le SUdF auprès de 331 établissements de santé (soit près de 50% des structures ayant un service d'urgence). 95% des services d'urgence y disent rencontrer des "problématiques importantes de disponibilité de lits", 90% des difficultés sur les ressources humaines médicales et 89% des manques de ressources humaines non médicales.

Dans le sillage des recommandations de la "mission flash" confiée à François Braun avant son arrivée au ministère de la Santé, 88 des établissements interrogés ont mis en place une restriction d'accès aux urgences, dont 67 avec une régula...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles