"Service volé" : TF1 raconte l'histoire d'Isabelle Demongeot dans un téléfilm

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Elle a dû se battre pour obtenir justice, mais aussi pour être entendue et crue par son entourage. La joueuse de tennis Isabelle Demongeot a été violée pendant neuf ans par son entraîneur, de ses 14 à 23 ans. C'est son histoire et son combat que raconte lundi soir le téléfilm de TF1 Service volé. C'est l'actrice Julie de Bona qui incarne la sportive. Elle est bien connue des téléspectateurs de TF1, puisqu'elle a joué dans de nombreuses fictions comme Le Bazar de la Charité et Plan B

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Pour préparer ce rôle, Julie de Bona a lu le livre d'Isabelle Demongeot et l'a rencontrée. Une source d’informations plus puissante qu'un scénario, pour bien saisir ce que la joueuse de tennis a pu endurer, se mettre à sa place, comprendre ses sentiments, ses difficultés. Jouer une histoire vraie constitue un exercice passionnant pour une actrice, mais est aussi beaucoup plus impressionnant que la fiction.

"J'espère que le film va la libérer"

"Nous, acteurs, faisons de la fiction pour divertir et raconter des histoires. Mais souvent nos personnages sont imaginaires. Ce qui nous laissent une liberté créatrice", explique Julie de Bona au micro d'Europe 1. "Là, j'avais tellement envie de respecter Isabelle Demongeot, son drame et son histoire, que ça met une pression supplémentaire. Je voulais m'approcher au plus de ce qu'elle a vécu, et ne pas la trahir. Le tournage de certaines scèn...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles