La serveuse d’un restaurant sauve un petit garçon en danger grâce à un message secret

·2 min de lecture

La serveuse d’un restaurant américain a aidé un petit garçon victime de violences en lui passant un message secret.

La serveuse d’un restaurant américain a aidé un petit garçon victime de violences en lui passant un message secret.

Son intervention a peut-être sauvé la vie d’un enfant. La serveuse d’un restaurant d’Orlando, en Floride, a aidé un petit garçon victime de violences, alors qu’il se trouvait à table avec sa famille. Click Orlando explique que les faits se sont déroulés lors du réveillon du nouvel an. Ce jour-là, Flavaine Carvalho était occupée en salle lorsqu’elle a vu s’installer une famille. Elle est allée prendre la commande mais a constaté que l’homme refusait que l’enfant de 11 ans commande de la nourriture. Malgré le masque de protection et les lunettes qu’il portait, la serveuse a également constaté que le petit garçon semblait présenter de nombreuses traces de blessures au visage ainsi que sur les bras. Sentant qu'il pouvait être en danger, Flavaine Carvalho a pris un bout de papier, sur lequel elle a écrit «As-tu besoin d’aide ? OK». Elle a ensuite tenu ce message en l’air, en direction de l’enfant, derrière le beau-père pour qu’il ne puisse pas le voir. En réponse, l’enfant a discrètement acquiescé de la tête.

La serveuse a alors aussitôt téléphoné au propriétaire du restaurant afin de lui demander l’autorisation d’appeler la police. «Il semble avoir 8 ans, et c'est un couple, avec deux enfants. Je suis super inquiète, je ne sais pas quoi faire», a-t-elle dit à l'agent du 911 qu'elle a ensuite eu au bout du fil.

"Ce sont des abus mais parlons plutôt de torture"

Interrogé par les enquêteurs, l’enfant a raconté les nombreux abus dont il était victime. Chez lui, il aurait notamment été obligé à porter des sangles autour des chevilles et du cou, et était parfois suspendu, à l’envers, à une porte. Il a également raconté avoir été(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :