Serre tropicale : le pari du zoo de Beauval

Une serre géante de 38 m de haut : c'est le dernier investissement du zoo de Beauval (Loir-et-Cher). Près de 40 millions d'euros de travaux pour reconstituer une forêt tropicale. À l'intérieur d'un dôme, des espèces rares comme le varan de Komodo, l'hippopotame pygmée ou encore le tamandua, une espèce de fourmilier. Au total, il y a plus de 25 000 animaux. Jusqu'à 20% du chiffre d'affaires réinvesti chaque année Des nouveautés qui attirent les visiteurs. "On est venus juste pour le dôme", explique une mère de famille. "Il y a beaucoup d'espaces et beaucoup d'animaux", se réjouit un enfant. À l'origine consacré aux oiseaux, le petit parc est devenu en quarante ans le premier zoo de France, avec 1,6 million de visiteurs et près de 1 000 salariés. Chaque année, entre 15 et 20% du chiffre d'affaires est réinvesti. Les télécabines ont coûté huit millions d'euros. Elles permettent de traverser le zoo en quelques minutes. Pour offrir ses nouveautés, le prix des entrées a augmenté de 32 à 34 € pour un adulte.